Activités à mener

Activité 1.1.1.1 : Diagnostic des programmes et politiques locales sur l’environnement et l’accès aux services sociaux de base

Sous-activité 1.1.1.1 : Mener un état des lieux qualitatif et quantitatif des politiques locales sur la thématique

Le projet démarrera avec une étude destinée à fournir les données de base afin de mesurer le niveau d’atteinte des objectifs et de l’impact du projet. L’enquête se fera en conformité avec les orientations données par les indicateurs du projet. Les résultats seront présentés et discutés par l’ensemble des acteurs locaux. Cette étude sera réalisée par un consultant doté de compétences en recherche et appuyé par un groupe de travail de suivi des études mis en place par la coordination du projet.

Sous-activité : 1.2.1. Elaboration et mise en œuvre d’un plan médiatique

A 1.2.1.1 : Mise en place et déploiement d’une campagne de diffusion des résultats de l’étude

Cette action intervient pour partager le contenu du rapport avec les acteurs sociaux et autres partenaires, afin de donner une légitimité au projet et faciliter ainsi son appropriation au niveau communautaire. Le but est de créer un environnement favorable pour le succès de certaines activités, notamment celles qui nécessitent la mobilisation communautaire et le plaidoyer qui en découlent. Les actions à mener seront les suivantes :

Edition en version bilingue du rapport de synthèse de l’étude ; Rédaction et publication des articles de presse ;

Organisation d’une conférence de presse ; Programmation et participation dans les émissions radio et télédiffusées et Rédaction du rapport de la campagne. Cette activité sera mise en œuvre par le OAI-DEMOS.

A 1.2.1.2: Production de supports didactiques et de communication

Etant donné que le projet s’appuie essentiellement sur la participation citoyenne et la mobilisation des populations en vue de se doter d’un plan d’action en faveur de l’accès aux sources d’énergie durable et du climat, la CAY4 et les codemandeurs mettront un point d’honneur à l’élaboration des matériels et outils nécessaires. Plusieurs sous-activités sont prévues dans ce sens :

(a) Production des esquisses des matériels de communication

Le chargé de communication produira les esquisses des supports de communication en vue de leur validation par un pré-test in situ.

b) Edition et publication d’un journal du projet baptisé « Mon environnement, mon futur » avec un triple objectif : (a) installer cette problématique au sein des préoccupations quotidiennes du grand public, (b) informer le public sur l’évolution de l’initiative d’élaboration d’un plan d’action communal en faveur de l’accès à une énergie durable et du climat, et c) porter le plaidoyer en faveur d’une gouvernance environnementale plus participative. Le journal produit trimestriellement (1000 exemplaires du magazine en quadrichromie sur format A4) servira aussi d’organe de liaison entre les structures impliquées dans le projet, reprendra l’essentiel des informations pertinentes mises en ligne sur le site web du Projet, en plus d’autres questions d’actualité liées à la thématique de la participation des mairies aux questions climatiques.

Spécificités et ligne éditoriale à promouvoir: Les informations seront diffusées et traiteront, dans un langage accessible, des enjeux de la participation des populations, et des énergies renouvelables et du climat, vus sous l’angle de mise en place des mécanismes de participation des populations à la gestion des affaires publiques locales. Les questions de participation, de services sociaux de base et d’environnement, entre autres, seront considérées comme des sujets de communication majeurs. L’action sera conduite par le Chargé de communication du projet.

c)Publication d'ouvrages

Les titres

Dans le cadre du Projet, les ouvrages suivants seront publiés : Le rapport de l'Etude initiale (environ 150 pages) ;

Le manuel de production des pavés (environ 50 pages) ;Le PACAEDC (environ 100 pages) ; Le manuel de production des bouteilles ampoules solaires (environ 50 pages) ; Le manuel de production des pavés et des tuiles à base de plastiques (environ 100 pages) ; Le rapport de l’étude sur les méthaniseurs (environ 100 pages) ; Les rapports de faisabilité (150 pages) ; le manuel de tri, collecte, recyclage et de transformation des déchets (environ 20 pages) ; Le document de capitalisation de bonnes pratiques en matière d’élaboration et de gestion d’un PACAEDC (environ 150 pages). Ces ouvrages feront chaque fois l’objet d’une large diffusion sous leur forme électronique par le biais des cadres de concertation concernés par la problématique, et d’Internet. La forte sollicitation attendue du site du projet (environ 500 000 visiteurs-teuses/an) laisse entrevoir qu’au moins 1/3 procèderont aux téléchargements assurant ainsi leur large diffusion.

Sous-Activité A1.2.2. Relance des activités du Budget Participatif et des comités d’animation de développement

A 1.2.2.1 : Appuyer l’animation des groupes de travail communal. Dans le cadre de cette activité, le projet accompagnera l’exécutif dans l’élaboration et l’adoption d’un acte communal créant le comité de suivi du PACAEDC et une délibération municipale pour le montant de la ligne BP à inscrire au budget.

A1.2.2.2 : Appuyer l’animation des réunions d’orientation budgétaire pour la détermination de la part du budget annuel à allouer au Budget Participatif (BP) et aux projets du PACAEDC. Sous la responsabilité de la Mairie, chaque année, une rencontre d’orientation budgétaire d’1 jour sera organisée, animée par le Maire. Elle sera appuyée techniquement par un facilitateur externe pour la première année, mobilisé par l’unité opérationnelle du projet. Cette rencontre permettra d’examiner les résultats pour améliorer la maîtrise de l’assiette fiscale et de déterminer la part du budget annuel qui sera affectée au Budget.

Participatif, et par conséquent, débattue dans les espaces de débats citoyens.

Enfin, une délibération communale sera prise en faveur de l’inscription dans les budgets des années futures (dès l’année 2018) d’une ligne en faveur du financement des initiatives d’accès aux sources d’énergie durable, du changement climat et de gestion de déchets dans le cadre du PACAEDC. Un acte communal créant un comité de suivi du processus de rédaction du PACAEDC sera également pris et diffusé à l’échelle de la Commune.

A1.2.2.3 : Appuyer l’animation d’un atelier de lancement du budget participatif dans la Commune

Au terme des activités préliminaires ci-dessus, le projet envisage de donner une assistance technique à l’animation de l’atelier de lancement du BP sensible aux questions environnementales et du climat dans la Commune, rencontre destinée à la présentation du BP, de ses règles d’animation, de son agenda et du montant soumis à la discussion. Cette rencontre permettra aussi aux élus de rendre compte de la mise en œuvre du budget précédent, et aux citoyens de demander des clarifications sur les aspects liés à l’énergie durable et au climat, ou donner des feedbacks pertinents. Un cadre de suivi des activités du BP sera recruté pour accompagner la Mairie dans la réussite de cette activité, supervisée par le groupe de travail communal et l’équipe opérationnelle du projet.

A 1.2.2.4 : Appuyer l’animation des 65 fora locaux du BP pour le PACAEDC

L’élaboration du PACAEDC à travers le processus BP prévoit des forums au niveau local destinés à l’identification des priorités et au vote des délégués du BP. Une assistance technique en termes de formation des animateurs, des facilitateurs et des médiateurs sera apportée à la Mairie pour l’animation de ces rencontres qui seront placées sous sa propre responsabilité. L’assistance pourra aussi porter sur l’utilisation de l’application SMS soit pour informer, soit pour mobiliser, soit pour voter à l’occasion de ces forums. Nous utiliserons le système d’alerte SMS mis en place par le projet TIC-GOUV de l’ONG ASSOAL sur financement de l’Union Européenne. Par ailleurs l’observatoire mis en place (prévu au résultat R1.3) prendra le relais de capitalisation des résultats après l’Unité de gestion du projet qui le fera au départ. Le projet prendra en charge uniquement la constitution du répertoire téléphonique de Yaoundé 4ème et les coûts des SMS.

A1.2.2.5 : Appuyer l’animation des fora des délégués

Au terme des forums locaux, chaque année, un forum des délégués destiné à la mise en commun des priorités zonales et à la hiérarchisation des priorités sera organisé par la commune. Le projet apportera son assistance technique à l’animation des premières éditions de cette rencontre. L’assistance du projet pourra aussi porter sur l’utilisation des TIC pour mobiliser les participants ou pour rendre compte des résultats. L’observatoire mis en place (prévu au résultat R1.3) prendra le relais de capitalisation des résultats après l’Unité de gestion du projet qui le fera au départ.

A terme, 65 espaces de participation mobilisant au moins 19.500 bénéficiaires directs (jeunes, femmes, personnes en situation de handicap et près de 150 élus et responsables institutionnels) participeront à la rédaction du Draft0 du PACAEDC.

A 1.2.2.6 : Appuyer les services techniques de la Mairie de Yaoundé 4 pour l’estimation des coûts des projets issus du forum des délégués.

Cette activité sera conduite sur la base du procès-verbal de forum des délégués par les services techniques compétents de la Mairie. Le projet envisage une assistance en termes de conseil à l’élaboration de ces outils d’aide à la décision. Cette assistance sera mise à disposition par un consultant sous la responsabilité de l’équipe projet. Ce travail a pour objectif de vérifier que les priorités retenues pour le PACAEDC cadrent bien avec les orientations de financement de la Mairie et dans le cas contraire de proposer un ordre d’efficience conforme à l’ordre de priorité. Le résultat de ce classement sera soumis au vote direct et par SMS pendant l’Assemblée Communale du BP.

A 1.2.2.7 : Appuyer l’étude d’élaboration du PACAEDC (Draft 0)

Après la réalisation de l’étude initiale et des recommandations qui en découleront, un consultant en charge de la conduite du processus BP sera recruté avec pour mission d’aboutir à un 'Draft 0' du PACAEDC. Il élaborera les outils de collecte des données au sein des cadres de concertation et pendant les forums, assurera la collecte et la priorisation des données ainsi que la planification à court, moyen et long terme. Le Draft 0 ainsi élaboré sera amendé et validé au cours de l’Assemblée Communale du BP puis le Draft final sera adopté lors d’une session du Conseil Municipal.

A1.2.2.8 : Atelier d’échange d’expérience (intercommunalité Sud–Sud au Cameroun) en matière de mise en œuvre d’un BP sensible aux questions environnementales.

A travers un atelier national regroupant 8 élus locaux des communes de Yaoundé 1 er, 3ème et 4ème et 32 élus locaux de 8 autres communes (dont 2 du Nord, 2 de l’Est, 2 du Littoral et 2 du Nord-Ouest Cameroun), échangent sur leurs expériences en matière de mise en œuvre d’un BP sensible aux questions environnementales et d’élaboration du PACAEDC.

Au cours de cet atelier, 8 communes locales prennent un engagement pour le développement des actions visant la mise en œuvre d’initiatives pour l’accès aux sources d’énergies durables et du climat (Intercommunalité Sud-Sud). Une plateforme de ces communes est mise sur pied et fonctionnelle.

Activité 1.3.1 Elaboration et mise en œuvre d’un plan stratégique de l’Observatoire communal indépendant et formation des délégués et OSC

Il s’agira d’appuyer l’animation de 65 forums locaux pour l’appropriation du PACAEDC et la validation au niveau local. Ces rencontres permettront de réunir 19.500 bénéficiaires directes, 1.300 délégués du BP et 400 OSC. Ces forums seront animés par les animateurs formés à l’activité A3.2.1.1. Ils seront organisés dans des espaces ouverts au public et où les citoyens expriment librement leurs idées.

ACTIVITE 2.1.2 Suivi du processus d’adoption du plan d’action communal en faveur de l'accès aux sources d’énergie durable et du climat

A 2.1.2.1 : Appuyer l’animation des fora des délégués pour l’appropriation du PACAEDC et la validation au niveau local

Les représentants des délégués du BP de chaque quartier seront conviés à un atelier de définition et de validation des projets prioritaires du PACAEDC.

A 2.1.2.2 : Appuyer l’animation des Assemblées communales du BP pour l’adoption des projets prioritaires et du PAAEDC

Au terme du forum des délégués et du travail d’estimation des coûts, une assemblée communale du BP sera organisée chaque année. Elle sera destinée au débat public tripartite entre le Maire, les citoyens et les autres acteurs y compris privés, et donnera l’occasion de voter les priorités populaires liées à l’énergie durable et au climat, qui seront inscrites au Budget Annuel de la Commune. Le projet prévoit de donner une assistance à l’animation de ces rencontres, en termes de conseils et de mise à disposition d’un facilitateur. Le Conseil Municipal adoptera une délibération instituant le PACAEDC à Yaoundé 4 ème.

Activité 2.1.2.3 : Organiser un atelier régional de présentation du PACAEDC réunissant les entreprises, les communes et les membres de l’observatoire

Un atelier régional de présentation du PAAEDC réunissant au moins 50 acteurs nationaux sera organisé avec l’appui d’un consultant. Il regroupera 5 PME/PMI locales, 1 responsable de la société nationale HYSACAM (société publique en charge de la collecte des ordures au Cameroun), 2 responsables du GICAM (principalgroupement des chefs d’entreprises du Cameroun), etc.

ACTIVITE 3.1.1. Renforcement de capacités des agents de l’unité de production de pavés

A 3.1.1.1 : Mise en place d’un plan de renforcement des capacités

La Coordination du projet fera une analyse générale des besoins en renforcement des capacités en fonction des acteurs impliqués, des enjeux et des cibles du projet. Ensuite, les Termes de référence de ces ateliers seront produits, des appels à candidatures seront lancés et un comité technique se chargera de la sélection des experts qui seront contractualisés régulièrement pour l’élaboration des manuels de formation concernés et pour l’animation des formations.

A 3.1.1.2 : Formation sur la collecte des déchets, formation sur la production des pavés, formation sur la méthanisation, formations sur le marketing, la commercialisation, étude de marché etc.

Trois ateliers de formation sur la valorisation des déchets, la méthanisation, la micro-hydroelectricité, la production et les techniques de vente) permettront de former 61 élus, 39 agents des services techniques de la Mairie, 24 Animateurs d’unités de collecte, 15 agents épurateurs, 48 techniciens en méthanisation et 10 techniciens supérieurs. Quatre consultants seront retenus pour animer ces 4 ateliers de formation.

Activité 3.1.2 Restructuration de l’unité de production de pavés

A 3.1.2.1 : Audit organisationnel de l’unité de collecte du plastique et de production de pavés

Un auditeur sera retenu pour réaliser une analyse assortie d’un business plan de restructuration et de rentabilisation de l’unité pilote de pavés.

Activité 3.1.2.2 : Restructuration de l’unité de production de pavés sur la base des recommandations formulées par l’audit. La restructuration consistera à mettre en place une équipe managériale constituée d’un chef d’unité, des techniciens, d’un marketiste. Il s’agira également de renforcer la capacité de production et de vente de l’unité.

Activité 3.2.1 Mise en place d’un programme communal de sensibilisation et de formation des femmes et jeunes à la citoyenneté, sur l’environnement et aux mécanismes de valorisation des déchets;(programme de sensibilisation)

A 3.2.1.1 : Organisation de 3 ateliers UFT (Universités Fixes Techniques) réunissant 130 animateurs qui seront formés dans l’organisation des UIC sur le tri sélectif des déchets plastiques, sur la gestion environnementale, sur les risques des déchets plastiques et organiques, sur la gestion des gaz à effets de serre et de la biomasse, etc.

A 3.2.1.2 : Organisation de 130 UIC à raison de 2 par quartier par les animateurs formés.

Avec l’appui des chefs traditionnels, les populations seront rassemblées au sein des cadres de concertation mis en place dans les 65 quartiers et villages. Les animateurs formés tiendront chacun au moins deux UIC par quartier.

Activité 3.2.2. Construction des méthaniseurs et de la micro-hydroelectricité

A 3.2.2.1 : Etude de faisabilité pour la construction du méthaniseur et de la micro-hydroélectricité (bouteilles ampoules solaires)

Un consultant sera sélectionné pour réaliser cette étude et la présenter au public.

Activité 3.2.2.2 : Signature des accords de partenariat pour la construction et mise en fonctionnement des méthaniseurs et fabrication et installation des bouteilles ampoules solaires.

Le processus de construction des unités pilotes sera confié à un partenaire sélectionné par la CAY4 et OAI-DEMOS. Cette démarche sera éventuellement adaptée au Manuel de procédures et de gestion du Programme. De ce fait, des accords de partenariat seront signés pour la réalisation des unités pilotes, test, réception provisoire et finale.

Un accord de partenariat public-privé (PPP) sera signé avec le partenaire choisi, structure dotée d’expertise et expérience dans la construction et la gestion des méthaniseurs et la micro-hydroelectricité. Le méthaniseur sera mis en fonctionnement et suivi par le chef de l’unité.

   

Copyright © PACAEDC Février 2018
Powered by Lux Web Services