BUDGET PARTICIPATIF
Concept

Définition du Budget Participatif

<< Loin de se limiter à l’élection des détenteurs des pouvoirs exécutifs et législatifs, la participation des citoyens prend également la forme des décisions sur les priorités de dépenses, et de contrôle de la gestion des pouvoirs publics. Le citoyen cesse d’être le faiseur de rois de la politique classique, pour devenir un protagoniste permanent de l'administration publique >> Uribatan de Souza

Historique du Budget participatif

  1. Sur le plan mondial

1988-1989 : instauration de la première expérience à Porto Alègre

1989-1997 : Expérimentation

1997-2000:Consolidation au brésil et adoption par plus de 130 Villes

2000- à nos jours Expansion de par le monde d'entier

2 .Au Cameroun

2003 : Entré du budget participatif au Cameroun durant le sommet des Africités (signature d'une lettre entre les villes sud-américaines, le PDM, RNHC, ONU Habitat et les communes de Batcham Edzendouan, Yaoundé 6,Mfou,S'aaa,Talliance inter africaine des habitants et le PGU pour la mise en ouevre du BP dans les villes africaines) ;

2004 : Batcham et Edzendouan lance leur lance premier cycle sous l'accompagnement d'ASSOAL et du RNHC ;

2006 : capitalisation des budgets Participatifs 2006 en faveur du développement des BP dans de nouvelles communes du Cameroun

2007 : participation de la commune de Batcham et d'ASSOAL au forum mondial de la démocratie participative ;

2008 : Edzendouan et Batcham expérimente leur lance leur second cycle du BP

2008 : Bawang lance le premier cycle du budget participatif

2009 : 6 nouvelles communes adoptent le budget participatif comme mode de programmation et de gestion communale Yaoundé II, Yaoundé IV, Yaoundé VI, Yaoundé VII, Massangam et Kouotapmo

2010 : la commune d'Arrondissement de Yaoundé VI expérimente de second cycle.

Principe du Budget participatif

1- Le budget participatif ne s'appliquera pas à des projets ponctuels présentés par différents groupes mais consistera en un dispositif de cogestion permanent et continue ouvert à l'ensemble des habitants ;

2- La participation sera directe et basée sur le principe : une personne = une voix ;

3- Une attention particulière sera portée aux habitants les plus exclus et plus éloignés des centres de décisions afin de faciliter leur accès aux espaces de cogestion ;

4- Toutes les informations concernant les compétences et le fonctionnement d'une commune ainsi que d'un budget communal devront être transmises aux habitants

Copyright © PACAEDC Février 2018
Powered by Lux Web Services