Partenaires

Accueil → Partenaires →  CAY-4

CAY-4

​​​​​​​PRESENTATION DE L'ARRONDISSEMENT DE YAOUNDE IV, Bénéficiaire principal

La Commune d’Arrondissement de Yaoundé IV, à qui la loi N°2004/018 du 22 juillet 2004 fixant les règles applicables aux communes confère à celles-ci les compétences nécessaires pour la gestion des questions environnementales et d’énergies durables et climat au niveau local.

La Commune d’Arrondissement de Yaoundé 4 se trouve dans la partie sud- est de la ville de Yaoundé, capitale politique du Cameroun.

Elle est présidée  par Madame le Maire AMOUGOU NOMA Régine, compte 6 adjoints au maire, 61 conseillers municipaux, pour 64 chefs traditionnels de troisième degré et 3 chefs de deuxième degré avec un tissu associatif de plus de 400 OSC. 

1. Milieu physique : 

La Commune de Yaoundé IV s’étend sur une superficie de 5961 hectares soit environ 59.61 KM2 réparties en zones urbaines et rurales avec une population estimée à plus de 600 000 habitants, regroupés dans 12 réseaux constitués des 65 quartiers et villages dans lesquels on retrouve de nombreux logements où sont observées les pratiques  de petites activités génératrices de revenus.  

2. Milieu Humain : 

2.1. Description de l’habitat

En majorité précaire, l’habitat de Yaoundé IV a une physionomie archaïque c'est-à-dire que l’habitat spontané périurbain y domine.

Les constructions sont très anarchiques. Néanmoins, il existe trois catégories d’habitats : les villas, les immeubles et les maisons plus ou moins correctes (qui sont faites soit en terre battue, soit en planche, soit en tôles) ce type d’habitats comportent des toilettes désuètes qui sont eux aussi fait en matériaux provisoires dans lesquels n’importe qui peut y avoir accès.

Il convient de noter que ces habitats précaires sont construits sans respect des normes en matière d’urbanisme.

2.2. Population

La population de Yaoundé IV est en pleine croissance et le taux de croissance reste élevé soit environ 1% par an contre 2.06% pour la population totale du pays.

Elle est composée d’une multitude d’ethnies qui peuplent les différents quartiers et villages de l’arrondissement à l’instar des Béti, des Bassa, des Bamilékés, des côtiers pour ne citer que ceux-ci.

La population est majoritairement jeunes et caractérisée par la sous scolarisation, la pratique les petites activités commerciales. Le secteur informel est plus en crue que le secteur formel de l’emploi.

EDITION 2019 DU TOUNOI INTERCOMMUNAL :

L’APOTHEOSE

« Monsieur le Ministre de la Décentralisation et du Développement Local a personnellement présidé la finale de la 6e édition et a félicité l’initiative de la Commune qui participe de la promotion du vivre ensemble ».

En prélude à la célébration de la131e édition de la Fête Internationale du Travail, la Commune d’Arrondissement de Yaoundé IV a organisé du 03 au 30 avril un tournoi intercommunal de football. Cette sixième édition qui a eu pour cadre le stade ABEGA à Nkomo a connu la participation d’une dizaine d’équipes dont 8 Communes et 2 partenaires des Communes à savoir le FEICOM et la RENAPROV.

L’édition 2019 a été très relevée, si l’on s’entient aux chaudes empoignades des poules A et B notamment entre Yaoundé IV et Renaprov d’une part, et entre Yaoundé VI et Mbankomo d’autre part. Le public de l’Arrondissement de Yaoundé IV, et du Département du Mfoundi en connaisseur et amoureux de la chose footballistique, est sorti en grand nombre pour booster le moral des équipes qui se sont à livrées à fond dans la bataille pour espérer décrocher à la fin du tournoi le précieux sésame (dame coupe). Comme par le passé, la compétition se déroulait non seulement sur l’aire de jeu, mais en dehors avec le duel à distance des fans club des différentes équipes engagées dans la compétition.

Cette bataille des fans club a permis de mettre en exergue la diversité culturelle de l’Arrondissement et de notre pays à travers les sonorités traditionnelles Bamileké, Haoussa, Ewondo, Maka et bien d’autres qui auront animé et rythmé la trentaine de rencontres disputées pendant toute la durée du tournoi. Au finish, deux équipes se sont détachées pour se hisser en finale : Mbankomo et Renaprov qui se sont respectivement débarrassées des Mairies de Yaoundé IV et Yaoundé VI en demi-finales.

La grande finale qui a eu lieu au stade Abega à Nkomo le mardi 30 avril à 15 heures en présence de Monsieur le Ministre de la Décentralisation et du Développement Local (MINDDEVEL) et de nos nombreuses autorités Administratives et Municipales, a laissé voir un spectacle de haute facture entre la Renaprov et la Commune de Mbankomo, deux équipes qui arrivaient à ce stade de la compétition pour la toute première fois. S’agissant du côté festif, il faut dire que les différents fans club, les artistes invités à l’instar de MAJOIE AYI, JOHN  DUCHANT et le public venu très nombreux, ont donné une coloration particulière et digne des grands carnavals brésiliens. Pour finir, la Commune de Mbankomo damera le pion à la Renaprov sur le score de 1 but à zéro et s’adjugera le trophée de cette 6e édition du tournoi intercommunal. La Commune de Yaoundé II quant à elle remportera la palme du meilleur fan club. Livrant ses impressions à la presse à la fin de cette grande finale, Monsieur le Ministre de la Décentralisation et du Développement Local a tenu à féliciter REGINE AMOUGOU NOMA, la promotrice du tournoi pour la belle initiative dont il a émis le vœu de voir s’étendre au niveau de la Région. C’est autour d’un repas offert par la promotrice du tournoi à l’Hôtel de ville de la Mairie de Yaoundé IV que les lampions de cette 6e édition se sont éteints et rendez-vous a été pris l’année prochaine.

JEAN BIENVENU ELANGA.



Échos de la Mairie

47 e édition de la fête de l’Unité : le Maire de Yaoundé IV Honoré par la Nation

Célébrée dans un contexte particulier mais avec faste et solennité sur toute l’étendue du territoire national sous le thème «  Unité dans la diversité, atout majeur du peuple Camerounais dans sa marche résolue vers l’émergence », la 47e édition de la Fête de l’Unité aura connu un succès retentissant du moins si l’on s’en tient, aux différentes parades très colorées vécues sur l’ensemble du triangle National.

Comme à l’accoutumée, après le défilé, la Nation a été reconnaissante envers ceux et celles de ses fils et filles qui se sont faits remarquer par le travail mais surtout le travail bien fait. C’est l’occasion de leur décerner des distinctions honorifiques question de les encourager à persévérer dans cette lancée. Ce fut le cas de Régine Amougou Noma Maire de Commune d’Arrondissement de Yaounde IV et Présidente de la section OFRDPC du Mfoundi IV qui figurait en bonne place parmi les 122 récipiendaires de la de la Région du Centre le 20 mai dernier. Le moins que l’on puisse dire est que c’est l’esplanade de l’Hôtel de Ville de Yaoundé qui a servit de cadre à la cérémonie. En effet, c’est Monsieur le Gouverneur de la Région du Centre, monsieur NASERI PAUL BEA, qui a présidé la cérémonie assisté d’autres Autorités Administratives de sa circonscription. 35 médailles ont été décernées au titre de l’Ordre de la valeur soient quatre personnalités élevées à la dignité de Grand Officier, deux Commandeurs, six officiers et 23 chevaliers. Au titre du mérite camerounais : quatre personnes ont été élevées à la dignité de grand cordon, quatre commandeurs, huit officiers et 45 chevaliers. Au titre du mérite agricole : trois chevaliers. Au titre de l’ordre du mérite sportif : deux personnes au grade de troisième classe et 19 récipiendaires de la médaille de mérite de la force publique.

Face à la presse après la Cérémonie, Régine AMOUGOU NOMA élevée au grade d’officier de l’ordre national de la valeur a martelé : « c’est un sentiment de fierté, une reconnaissance du travail accompli ». Le Maire de Yaoundé IV a remercié le Chef de l’Etat son Excellence Paul Biya pour la marque de confiance exprimée à son endroit en disant : « cette distinction est une invitation à plus d’abnégation et d’ardeur au travail ». C’est dans une liesse populaire indescriptible que la cérémonie s’est achevée autour de 16 heures et rendez-vous a été pris le 20 mai prochain.

JEAN BIENVENU ELANGA



Célébration de la 29e Édition de la Journée de l’Enfant Africain: la Mairie de

Yaoundé IV honorée.



« L’action humanitaire en Afrique : les droits de l’enfant avant tout ».

C’est le thème qui a été retenu par l’Union Africaine pour célébrer la Journée de l’Enfant Africain cette année. Cette 29e Edition du genre délocalisée a eu pour cadre la Mairie de Yaounde IV. Ce

choix trouve d’une part sa signification dans la mise en œuvre de la volonté politique de

protection de l’enfance assurée par le gouvernement, à travers plusieurs départements

ministériels en charge des questions relatives à l’enfant et appuyés par les collectivités

territoriales décentralisées. D’autre part, la vaste œuvre de Régine AMOUGOU NOMA en matière

sociale et surtout son grand intérêt pour les problématiques liées à l’enfance auront lourdement

pesé sur la balance.

Pour l’essentiel, la célébration de la 29e édition de la Journée de l’Enfant Africain que présidait

personnellement Madame Irène Pauline NGUENE , Ministre des Affaires Sociales, s’est

déroulée en deux étapes avec notamment l’ouverture le mercredi 13 juin du « Boulevard de la

Protection de l’Enfant », site aménagé en espaces d’activités mobilisant toute la communauté y

compris les enfants eux-mêmes autour des enjeux se rapportant à la protection de l’enfant, et

enfin le dimanche 16 juin, jour de la célébration proprement dite.

Dans leur prise de parole respective, le Maire de Yaounde IV et le Ministre des Affaires Sociales

ont été unanimes : les situations de conflit affaiblissent les structures de protection de l’enfant ce

qui affecte considérablement les normes sociales qui régissent les comportements rendant les

enfants encore plus vulnérables aux abus et exploitations de toutes sortes.

L’objectif général visé par cette célébration était de mobiliser la Communauté Nationale et

Internationale autour des méfaits des crises humanitaires sur les enfants et la nécessité d’une

mutualisation des efforts pour assurer une protection optimale de tous les enfants. Pour rappel,

la Journée de l’Enfant Africain célébrée le 16 juin de chaque année, vient ainsi commémorer le

massacre d’enfants innocents de Soweto en Afrique du Sud en 1976 par le régime d’apartheid

alors au pouvoir. Les festivités se sont achevées à l’esplanade de l’Hôtel de Ville de la Mairie de

Yaoundé IV à 14h30 par une visite des stands d’expositions par Madame le Ministre des Affaires

Sociales en Compagnie d’un important gratin politico-administratif.



JEAN BIENVENU ELANGA









Copyright © PACAEDC Février 2018
Powered by Lux Web Services